22 juillet 2015

dans mon verre

Comme la chaleur et l'hydratation sont de saison, il m'a semblé à propos d'inclure ici une traduction/adaptation d'un billet publié sur mon autre blogue l'été dernier. À la bonne vôtre!

* * *


Si, comme moi, vous évitez l'alcool, détestez le taux de sucre exagéré et les saveurs artificielles des breuvages prétendument rafraîchissants (je ne me remettrai probablement jamais du traumatisme que j'ai subi en commandant un café glacé dans un café local et en me voyant servir une concoction monstrueuse composée de sirop aromatisé, de glaçons, de crème fouettée et d'un filet de chocolat, où on ne semblait avoir pensé au café lui-même qu'après coup), et êtes un peu à court d'argent, vous devez soit vous en tenir à cette bonne vieille eau – un classique auquel on ne peut rien reprocher – soit essuyer votre front et prendre vous-même les choses en main.

Le moyen le plus simple de procéder, c'est évidemment d'aromatiser votre eau. Du jus de citron ou de lime et, accessoirement, l'édulcorant de votre choix,* transforment une carafe d'eau du robinet en quelque chose d'infiniment plus agréable à boire. (Mon conseil : achetez des citrons ou des limes en filet et utilisez-les PARTOUT.) J'ai entendu dire que le fait d'infuser des tranches de concombre et des feuilles de menthe fraîche dans l'eau donne aussi de délicieux résultats, mais je ne peux pas en témoigner personnellement.

L'eau pétillante toute seule peut être un peu plate (excusez le jeu de mots), mais on peut l'agrémenter elle aussi avec du jus d'agrumes. Pour remplacer les boissons gazeuses du commerce, j'aime bien créer ma propre version en mélangeant de l'eau pétillante avec des jus de fruits ou un concentré de cerises noires, de bleuets ou de grenades que je trouve dans les boutique d'aliments naturels.

Laissons de côté le débat sur «la caféine qui déshydrate»; doit-on abandonner le thé et le café chauds durant les mois d'été? Ils sont censés agir de la même façon que les mets épicés en encourageant la production de sueur qui, lorsqu'elle s'évapore, refroidit le corps.

Je ne sais pas si c'est aussi le cas pour vous, mais je n'ai aucune difficulté à suer abondamment par mes propres moyens, sans avoir recours aux breuvages chauds. On y va pour le thé et le café glacés! Et si vous ne pouvez même pas supporter l'idée de brancher la bouilloire, il est grand temps pour vous de découvrir les merveilles de l'infusion à froid.

Pour le thé : le soir, remplissez un grand bocal de 4 tasses d'eau froide, ajoutez 6 cuillères à thé de feuilles de thé ou 6 sachets de thé, mettez le bocal au frigo, et essayez de vous rappeler de retirer le thé le lendemain matin. (Un petit mot collé sur le miroir de la salle de bain devrait faire l'affaire.) Si vous le voulez, ajoutez un édulcorant. Cette méthode fonctionne avec tous les types de thé, et est particulièrement utile pour «passer» les boîtes de tisane ennuyante reçues en cadeau de la part de gens qui ont entendu dire que vous aimez le thé. J'ajoute toujours le jus d'une lime au thé infusé; c'est divin!

Bien évidemment, vous pouvez faire du café fort et le mettre au frigo une fois refroidi, mais voici comment faire du café infusé à froid : utilisez 1/3 tasse de café moulu pour 1 1/2 tasse d'eau froide. Mélangez bien pour que le café soit complètement imbibé d'eau. Laissez au frigo toute la nuit et filtrez le lendemain matin. Si vous avez une cafetière à piston (Bodum), c'est encore plus facile. Mélangez le café moulu et l'eau dans la carafe, et réfrigérez toute la nuit; le lendemain matin, mettez simplement le couvercle et abaissez le piston, puis versez le café dans un bocal. Ce concentré peut ensuite être dilué avec de l'eau froide ou chaude ou du lait (de soya ou d'amande) pour lui donner l'intensité que vous voulez. Sucrez au goût.

Oh, et n'oubliez surtout pas les glaçons!


* Un petit truc pour sucrer les breuvages froids : les édulcorants liquides comme le nectar d'agave et le sirop d'érable donnent les meilleurs résultats, mais vous pouvez dissoudre un édulcorant granulé dans un peu d'eau chaude avant de l'ajouter à une carafe de breuvage froid.

2 commentaires:

  1. Bonne idée de republier ce billet ici!
    J'ai un été de fous (et je pensais que ça allait avoir ralenti à ce moment-ci, mais je m'étais gravement trompée: c'est le contraire qui s'est passé...), alors je m'en suis tenue à l'eau: rapide et efficace. N'empêche, ton billet m'a donné l'occasion, ne serait-ce que quelques minutes, de rêver à un été lent et relax, propice à ce genre de délices; je croise les doigts qu'il en soit ainsi l'an prochain!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ah, cette bonne vieille eau... un classique! Je suis fan moi aussi :-) Je te souhaite de pouvoir siroter à ta guise (chaud ou froid) très bientôt!

      Effacer

Si vous avez une question, un commentaire ou une suggestion, ne vous gênez surtout pas — l'objectif de ce blogue est le partage!