27 juillet 2015

le grand ménage

Après avoir ressenti l'impression d'étouffer parmi les traîneries qui m'entouraient, je viens de terminer le grand ménage de fond en comble de mon appartement. Mon but n'était pas tant de nettoyer et de ranger que de me débarrasser de tous les objets encombrants et inutiles.

Pour éviter de me sentir submergée par l'ampleur de la tâche, j'ai procédé petit à petit, une pièce à la fois, en commençant par la cuisine. J'ai entre autres découvert un nombre alarmant de boîtes de conserves vides empilées dans mes armoires «au cas où»! Dans mes garde-robes (entrée et chambre à coucher) aussi, tant de choses que je gardais depuis des années en pensant les porter un jour...

À mi-chemin, j'ai commencé à me décourager en regardant la pile des choses que j'avais mises de côté. Elle me semblait bien petite malgré tous les efforts que je déployais et les décisions que j'avais prises... Pour me remonter le moral, je me suis dit que c'était une première étape, et que je pourrais fort bien refaire le tour à une date ultérieure pour éliminer encore plus de bidules.

À certains moments, j'ai dû faire preuve de beaucoup de sévérité envers moi-même : «Cette théière a tellement une forme parfaite...» (mais elle n'a plus de couvercle). «J'aime vraiment cette lampe...» (que je n'ai ni assemblée, ni installée dans les 4 ans depuis son achat). «Les couleurs de ce tapis sont super belles...» (mais ne vont avec rien d'autre dans mon appartement). Et ainsi de suite. J'ai gardé quelques objets pour leur valeur sentimentale, et bien peu d'articles purement décoratifs (chat roux oblige!).

Il me reste encore une étape importante à accomplir, celle du tri. Je suis presque certaine que quelques affaires vont intéresser des personnes en particulier. Ce serait très utile de pouvoir simplement apporter tout le reste à un seul endroit, mais je ne pense pas que c'est le meilleur moyen d'en tirer parti au maximum. Donc voilà : vieilles serviettes de bain pour le vétérinaire; vêtements et chaussures pour telle friperie; livres et magazines pour telle boutique d'occasions; articles de cuisine pour telle autre; etc.

Une chance que la météo annonce du mauvais temps!

2 commentaires:

  1. Je te trouve bonne d'arriver à faire ça! Ça ferait le plus grand bien chez nous aussi, mais je n'arrive pas à trouver le courage, l'énergie et le temps pour m'y mettre, et quand j'en fais un peu, la fatigue décisionnelle me met KO en cinq minutes... alors ça n'avance qu'à minuscules petites bouchées, alors que les reculs se font bien plus rapidement! Un jour, peut-être, j'arriverai à faire mieux - et ton exemple me servira d'encouragement. :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Il faut vraiment que j'en aie ras le bol pour que je m'y attelle! C'est sûr que c'est écrasant si on essaie de tout faire en même temps... Faire une pièce ou une zone à la fois, en y passant disons une heure par semaine, ça peut aider. Pas besoin de mettre la maison à l'envers, ce qui est exactement le contraire du résultat qu'on veut obtenir! Bon courage!

      Effacer

Si vous avez une question, un commentaire ou une suggestion, ne vous gênez surtout pas — l'objectif de ce blogue est le partage!