23 juin 2017

déodorant (version améliorée)

Il y a presque 2 ans, j'ai parlé sur ce blogue de mon déodorant «maison». Je l'utilise depuis ce temps, mais...

Quelque chose a changé dans mon métabolisme le printemps dernier. Soudainement, j'ai réalisé que ma recette de déo n'était plus à la hauteur. (Je me suis aussi mise à suer plus abondamment, ce qui n'est fort probablement pas sans rapport!) Zut, qu'est-ce que j'allais faire? Je savais déjà par expérience qu'un seul des déodorants couramment vendus dans le commerce fonctionnait pour moi, et seulement parce qu'il bouche les pores avec sa texture de pâte épaisse et crayeuse. Pas question!

Dans ma quête, j'avais entre autres testé l'huile essentielle de palmarosa, par pure curiosité. En théorie, il suffit d'en appliquer une goutte sous chaque aisselle pour enrayer la transpiration. Dans mon cas, elle s'était montrée efficace... mais son parfum à la fois floral et citronné n'était tout simplement pas «moi». J'avais quand même gardé la bouteille, au cas où, et c'est tant mieux! J'en ai ajouté une goutte au reste de déodorant maison dans mon petit pot de verre. Résultat : plus d'odeurs! Et comme la combinaison palmarosa + lavande + arbre à thé me plaît beaucoup, je vais l'adopter sans hésitation dès ma prochaine batch de déodorant.

1 commentaire:

  1. C'est génial que tu aies rapidement trouvé un ajustement efficace qui soit aussi simple! Et c'est encore mieux que la combinaison d'odeurs ainsi obtenue te plaise autant. :)

    RépondreEffacer

Si vous avez une question, un commentaire ou une suggestion, ne vous gênez surtout pas — l'objectif de ce blogue est le partage!