30 juin 2017

Juillet sans plastique


Le défi Plastic Free July a débuté sous la forme d'une initiative communautaire locale à Perth (Australie) en 2011 et s'est depuis étendu partout sur la planète. Son objectif? Encourager les gens à éliminer le plastique à usage unique, même s'il est recyclable (parce que, on l'oublie trop souvent, ce qui est recyclable ne sera pas forcément recyclé).

Lorsqu'on cherche à éviter le plastique à usage unique et à le remplacer par des options réutilisables (en tissu, en métal, en verre ou en bambou), toutes les sources nous disent que les 4 principales cibles sont :

1. les sacs de plastique (d'épicerie ou pour fruits et légumes)
2. les tasses à café (même celles en «papier», qui ont évidemment une doublure imperméable)
3. les bouteilles d'eau
4. les pailles

J'en ajouterais une cinquième : les sacs à poubelle! On les achète dans la seule intention de les envoyer au dépotoir — c'est vraiment le summum de l'absurdité! Quoi utiliser alors? Tout d'abord, il est logique de mettre nos déchets dans les sacs et emballages de plastique non recyclables qui y sont habituellement mêlés (par exemple les sacs de chips et les emballages de pâtes); ensuite, on peut tapisser l'intérieur de la poubelle de la cuisine avec plusieurs épaisseurs de papier journal, ou encore en fabriquer des sacs façon origami.

Il est important de se rappeler qu'il s'agit d'un défi, pas d'une compétition, et que personne n'a de médaille à la fin... Ça demeure une excellence occasion de prendre conscience de nos habitudes de consommation sur une période d'un mois et, en les multipliant par 12, sur toute une année. Mais l'aspect le plus intéressant, selon moi, est qu'il peut nous amener à constater avec quelle facilité l'aspect pratique du plastique à usage unique l'emporte sur nos préoccupations envers l'environnement. En effet, simplement parce qu'on a l'impression que ça nous facilite la vie, on pose trop souvent des gestes qui vont complètement à l'encontre de nos convictions. Une fois qu'on s'en rend compte, on peut agir.

La spécialiste en gestion des matières résiduelles Amélie Côté a justement lancé son blogue Bric à Bacs à l'occasion de Plastic Free July il y a 2 ans. Pour vous inspirer, vous pouvez lire ses articles sur le sujet ici. Elle a aussi accordé une entrevue à Florent de la géniale chaîne YouTube Ma Vie en van; regardez la vidéo ci-dessous.




Curieuse de voir comment je peux encore réduire la quantité de plastique dans ma poubelle, car je n'utilise aucune des 4 principales sources ciblées, je me suis inscrite au défi Plastic Free July cette année. Faites-le aussi!

2 commentaires:

  1. Comme tu n'utilises aucune des 4 principales sources de plastique à usage unique ciblées par ce défi, ce sera intéressant de voir quelles sont les sources qui te posent encore problème… Je serai curieuse de lire ton récapitulatif à la fin du mois - si tu choisis d'en écrire un, bien sûr! Et, comme toujours, merci pour les ressources que tu partages!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'est fort probable que je fasse un bilan... en espérant qu'il ne soit pas trop mortifiant! :-D

      Effacer

Si vous avez une question, un commentaire ou une suggestion, ne vous gênez surtout pas — l'objectif de ce blogue est le partage!