10 juillet 2017

de retour du marché n° 7

Les fraises sont arrivées! J'ai profité de la proximité du kiosque de la Ferme Marcouiller pour m'en procurer un gros panier en début de semaine. Elles étaient délicieuses!


En milieu de semaine, ma visite au kiosque de la Ferme La Chouette Lapone a valu la peine :


Mon légume préféré, le chou-rave, n'a pas duré longtemps... je l'ai grignoté en préparant le souper!
J'ai utilisé la tomate et les courgettes pour préparer une sauce très goûteuse, que j'ai mangée sur du millet, puis sur du riz brun.
J'essaie d'inclure le plus de légumes-feuilles possible dans mes menus. Les feuilles de la bette à carde et du kale, cuits à la vapeur, ont servi de lit à mes plats de la semaine; quant aux tiges, je les ai intégrées à mes smoothies.

Parlant de smoothies, j'avais besoin d'un peu de gingembre pour masquer la saveur plutôt affirmée des tiges de bette à carde... direction le Marché Notre-Dame!


Pendant que j'y étais, j'ai refait mon stock de cacao en poudre, que j'emploie l'été surtout dans la crème glacée aux bananes congelées (avec du beurre d'arachides, évidemment).

Samedi, j'ai eu l'occasion de me rendre sur la rive sud, au Marché Godefroy. Il pleuvait à verse, comme un peu trop souvent à mon goût cet été!


Avez-vous vu le magnifique brocoli? Quelle tige! Et comment résister à l'appel du chou-rave? (J'avoue, je n'ai mêmepas essayé.)
Les magnifiques radis seront grignotés crus. D'ailleurs, j'en ai déjà mangé la moitié! J'ai transformé les fanes en pesto, dont j'ai congelé une bonne partie.
Comme je ne consomme presque plus de pain, je n'ai pas encore goûté aux tartinades, mais je vous en redonnerai des nouvelles! En passant, connaissez-vous la camerise? Je l'ai découverte l'année dernière.

Après ma franche déception au Bulk Barn de Trois-Rivières — qui, malgré toutes les affirmations sur le site web de l'entreprise, refuse catégoriquement l'utilisation de sacs en tissu — je me suis repliée vers un endroit aux valeurs et aux comportements cohérents : mon cher Marché Notre-Dame (oui, encore!)


J'avais une grosse envie de quelque chose de sucré pour accompagner un film en soirée, et ces dattes étaient parfaites!
Je pense faire des biscuits bientôt, d'où les gros flocons d'avoine plutôt que les flocons «à cuisson rapide» que j'utilise dans mon bol p'tit déj.
J'ai acheté de l'hibiscus un peu par curiosité, et puis parce que c'est rare dans le coin. Comme je suis trop paresseuse pour suivre la vraie recette du bissap, j'ai simplement préparé une infusion à froid, que je dilue avec de l'eau selon mon humeur. Je n'ajoute même pas d'édulcorant, parce que j'aime bien ce petit goût acidulé.
(Mes sacs à vrac en tissu ont été fabriqués par l'entreprise québécoise Dans le sac. Ils sont beaux et solides... et Bulk Barn peut bien aller se faire voir!)

J'ai terminé la semaine là où je l'ai commencée : au kiosque de la Ferme Marcouiller, avec des fraises!


Elles étaient tellement parfumées que j'ai pu les sentir de loin; la brise, qui soufflait dans ma direction, m'emplissait les narines d'une effluve absolument divine à mesure que je m'approchais...
La majorité de ces petits bijoux se trouve maintenant dans mon congélateur; les trop mûres, je les ai transformées en mousse avec le tofu mou que j'ai acheté récemment, en ajoutant seulement un peu de sirop d'érable et une goutte d'essence de vanille.

3 commentaires:

  1. Mmmm fraises! :)
    Tiens, tandis que tu parles de tes sacs à vrac et que tu en donnes la source (merci!), une question pour toi: avec les trucs qui font une poussière fine, comme les flocons d'avoine, est-ce que ces sacs sont tissés assez serrés pour la retenir, ou tu retrouves de cette poussière un peu partout? (Tu vois le genre de petites questions stupides que je me pose tout le temps…) C'est vrai que comme tu transfères probablement tout dans des pots dès ton retour à la maison, le problème ne se pose pas…

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ce n'est pas une question stupide du tout! Il y a deux grandes catégories de sacs réutilisables. Comme la plupart des «sacs à vrac», ceux de Dans le sac sont faits de tissu assez épais et tissé serré pour qu'on puisse y mettre même de la farine sans que ça passe à travers; il faut juste bien fermer le cordon. (Ils sont faciles à laver : on les retourne à l'envers, on les secoue bien pour enlever le plus de résidus possible, et on les met à la laveuse avec le reste de notre brassée.) Et puis il y a les «sacs à fruits et légumes» qui, eux, sont en filet plus ou moins fin; je les utilise aussi pour les aliments qui ne font pas de poussière, comme les pâtes ou les noix.
      Il y a plein de ces deux types de sacs sur Etsy, dont de nombreux fabriqués au Québec :-)

      Effacer
    2. Merci pour ces précisions! Tu vois, j'aurais jamais osé essayer avec de la farine, mais si tu dis que même ça, ça va, alors il n'y a pas d'inquiétude à y avoir pour quoi que ce soit!

      Effacer

Si vous avez une question, un commentaire ou une suggestion, ne vous gênez surtout pas — l'objectif de ce blogue est le partage!